La Bélogue
Dédicace

Je dédie ces pages à Anne Marie Peret

vendredi 20 novembre 2009 par Paul FAICHE

Peu avant de mourir, Anne Marie m’adressa un poème dont les mots et les pensées m’accompagnent aujourd’hui. Le voici.

Compagnon, mon compagnon

De la révolte, je voudrais passer

A la patiente intelligence,

A une sorte d’espérance.

Mais voilà le mystère

Du passage et du départ.

Et sur ce grand mur blanc

Qui nous sépare

Je dessine ton visage et tes mains

Pour te tenir encore un peu, demain.

Poème d’Antoine Trémolières


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 701 / 216867

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Art de vivre   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License