Retour

Intérêt des familles, 
intérêt de l'enfant

 

 

 

Dans les conflits parentaux portés en justice, le procès est fait de l'un ou l'autre des parents, et non celui de la famille mise en cause; dans ces procès, l'enjeu réel du conflit, la place des parents, est déplacé sur l'enfant.

Ce déplacement, qui rend insoluble le conflit parental, tient au rôle que la loi donne au juge et à celui qu'il s'autorise. 

Parce que la relation père - enfant passe généralement par la médiation de la mère, le conflit parental est toujours premier; ce qui se joue pour l'enfant est second, mais non secondaire, car relatif au conflit. Les conflits parentaux doivent donc toujours être arbitrés selon le critère de "l'intérêt des deux familles". 

Il n'est de l'intérêt de personne, et sûrement pas de l'enfant, que le juge persiste à tenir le rôle de démiurge des relations familiales.

 

Haut de page   Contacter le webmaster